On bouge !

19 Mar

Je voulais créer ce second blog pour parle exclusivement de mes lectures mais j’avoue que mon premier blog « Tribulations féminines » me prend beaucoup de temps et reste mon espace préféré pour écrire.

Aussi, j’ai décidé de fermer ce blog et de rapatrier quelques uns des articles écrits ici dans mes tribulations.

Je me sentirais moins coupable de n’écrire que de temps à autre sur mes lectures tout en continuant à y prendre plaisir (car c’est quand même le but d’un blog!)

J’espère que vous me suivrez sur mon premier blog et que vous apprécierez son contenu!

A bientôt !

La lignée – Guillermo Del Toro, Chuck Hogan

17 Fév

La lignée, Tome 1

 

Synopsis : L’épidémiologiste Ephraim Goodweather et son équipe sont appelés d’urgence à l’aéroport JFK de New York après qu’un avion en provenance d’Allemagne ne donne plus signe de vie après son atterrissage. Qu’est-il arrivé à ses 200 passagers, tous morts, exceptés trois ? Ephraim doit déterminer s’il s’agit d’une épidémie, d’un virus foudroyant, d’une maladie inconnue…

L’enquête se corse lorsque 200 cadavres disparaissent des morgues de New York…

Il faut agir vite avant que le pays entier ne soit touché par ce mal inconnu….

Mon avis : Moi qui en était restée à la version soft des vampires de Buffy, j’ai été quelque peu surprise par les créatures que nous présente Guillermo del Toro ! Loin de l’image du vampire à cape et à canine pointues, on se retrouve face à des morts vivants, physiquement modifiés. Bouh!

J’ai apprécié ce livre bien qu’on retrouve plusieurs fois le récit de contamination ce qui est quelque peu répétitif.

Les personnages sont intéressants, on s’y attache vite.

Je ne sais pas si je lirais les 2 autres tomes, j’ai peur que ce soit un peu rébarbatif mais je m’avance peut-être…

Infos:

445 pages

Presses de la Cité

Septembre 2009

Prix : environ 9€ si acheté en occasion!

Le chuchoteur

16 Jan

Dieu se tait, le diable murmure...

  Synopsis : L’équipe du criminologue Goran Gavila va découvrir 6 fosses, dans chacune d’entre elle repose le bras gauche d’une fillette. L’agent Mila Vasquez, spécialiste des enfants disparus, va les rejoindre afin de connaître l’identité de la 6ème petite victime et de confondre l’auteur de ces atrocités.

A chaque nouvelle découverte, les enquêteurs trouvent un nouvel assassin mais le vrai meurtrier est tout autre et bien plus difficile à arrêter…

 Mon avis : Ah depuis le temps que j’attendais de le lire celui-là, je n’ai pas été déçue ! Enfin un bon polar qui me donnait envie de filer me mettre au lit avec lui !

Je ne me suis pas ennuyée, ce qui est de plus en plus rare à force de lire des polars. Beaucoup de rebondissements qui permettent de tenir le lecteur en haleine et de le perdre un peu afin de se laisser porter par l’énigme (rien de pire de sentir le dénouement venir après le 2nd chapitre !).

Côté personnages je les ai trouvés intéressant même si on retrouve pas mal de traits de caractère que dans d’autres romans à suspens du même type. Criminologue torturé par la disparition soudaine de sa femme, agent en prise avec un passé complexe… Mais, je serais ravie de retrouver l’agent Vasquez dans une suite, pourquoi pas?

Pour résumer, un bon bouquin avec beaucoup de suspens. Je le recommande à tous les accros aux polars retords!

Info :

Le chuchoteur de Donato Carrisi

Edition Calmann-Levy

440 pages

environ 22€

Mon premier tag!

9 Jan

 

J’ai été taguée, j’ai été taguée ! Mon premier tag, je suis fière, merci Livvy !

C’est donc avec grand plaisir que je me colle à l’exercice !

  • Préférez-vous un roman qui se termine mal ou en douceur ?

Qui se termine bien s’il vous plait ! Sinon j’ai tendance à ruminer une « mauvaise fin » pendant des jours surtout si je me suis attachée aux personnages ! Je suis une sensible que voulez-vous !

     
  • Préférez-vous une fin ouverte ou fermée ?

Un peu plus jeune j’aurais répondu sans hésiter : fermée !

J’aimais bien que la boucle soit bouclée, que la fin réponde à mes interrogations, que je sache vers quoi se dirigeaient les personnages.

Maintenant, je trouve finalement plutôt bien ce côté « ouvert ». Je peux imaginer tout un tas de trucs pour les personnages, écrire un peu leur histoire finalement.

  • Quels sont les romans dont la fin vous a surpris(e) ?

Dur de répondre à cette question sans dévoiler la fin des romans cités !

Le premier qui me vient à l’esprit est Au-delà du mal de Shane Stevens. Tout au long du roman, on revient sur les mêmes informations, on répète l’histoire sous plusieurs points de vue, bref , je l’ai trouvé un peu long, et puis la fin arrive, abrupte. J’ai été très surprise que ça se termine aussi vite !

Un autre qui m’a également surpris est : Les morsures de l’ombre de Karine Giebel. Je m’attendais tellement à ce que ça se finisse autrement que j’ai été un peu surprise et un peu frustrée (et déçue) par la fin !

Si je pense à d’autres romans, je viendrais les rajouter !

  • Quels sont les romans dont la fin vous a bouleversé(e) ?

Là encore, je ne veux pas trop dévoiler la fin des romans alors ma réponse risque d’être un peu nébuleuse !

Je ne dirais pas que j’ai été bouleversée par la fin du Chameau Sauvage de Philippe Jaenada mais un peu remuée. Je l’ai trouvée triste, vraiment. Une histoire d’amour qui finit si « bêtement » finalement ce n’est pas juste.

Le second roman qui me vient à l’esprit est un thriller de Mo Hayder, L’homme du soir . Ce n’est pas la fin d’une énigme policière qui m’a touchée mais l’histoire personnelle de l’inspecteur Jack Caffery. Nous seuls, lecteurs, savons ce qui pourrait le libérer, j’ai trouvé ça également injuste !

     
  • Quels sont les romans dont vous changeriez la fin ?

Je n’en ai pas trouvé réellement. Sûrement parce que j’ai « digéré » les fins un peu abruptes qui m’avaient tant touchées sur le moment. Et puis j’ai tendance à penser que l’auteur a toujours ses raisons pour terminer son roman de telle ou telle façon.

Life Park – Yoshida Shuichi

20 Déc

Park Life

 

Synopsis : Le narrateur, nous emmène pour quelques jours au cœur de sa vie et plus particulièrement au cœur du parc Hibiya à Tokyo. De rencontres, des paysages, des histoires.

Une tranche de vie poétique au cœur de la vie citadine…

Mon avis : J’avais de nouveau envie de quitter l’univers des polars pour un roman. Entrainé par les critiques de Dicky et d’Hélène, je me suis procurée ce petit bouquin. Très sincèrement j’ai été déçue en refermant le livre. Je m’attendais à plus de vie, plus de personnages hauts en couleur qui se seraient trouvés dans ce parc, plus de joie côté narrateur.

Je n’ai pas réussi à me laisser emporter ni à me projeter dans ce parc.

Et moi qui aime bien comprendre, connaître le « pourquoi du comment », je suis restée un peu sur ma faim. C’est dur de ne pas pouvoir tout savoir !

Et puis j’ai réfléchi (oui, ça m’arrive !) pour en arriver à la conclusion qu’on peut y trouver deux niveaux de lecture.

Le premier : une simple tranche de vie, sans se prendre la tête, on prend l’histoire comme elle vient, on se laisse emporter dans le vie du narrateur. On s’oxygène dans ce parc avec lui…

Le second niveau de lecture est plus philosophique.

Et là je me retrouve de nouveau en terminale L, 8h de philo par semaine avec une prof qui avant de prendre sa retraite en fin d’année, tentait de nous faire comprendre l’importance du moi, d’autrui et de la conscience !

On s’interroge alors sur les indices laissés par le romancier, l’anatomie omniprésente dans le roman, les rencontres fugaces, la vie citadine…

Finalement, j’ai eu moins envie de comprendre et plus envie de me laisser entraîner par ce récit poétique.

Du coup un si petit bouquin, banal en apparence, m’a bien fait méditer !

Un plus :

http://www.japanvisitor.com/index.php?cID=421&pID=1579

Infos :

128 pages

Picquier Poches

6€

Donner envie de lire aux enfants

16 Déc

J’ai eu il y a peu une discussion sur la lecture des enfants avec un ami. Je lui ai dit à quel point je regrettais de ne pas avoir connu Harry Potter plus jeune, ça m’aurait bien changé des éternelles enquêtes d’Alice !

Nous en sommes donc venus à nous demander comment faire aimer la lecture aux enfants.

N’ayant pas encore d’enfants je n’y avais pas encore vraiment réfléchi…

Je me voyais bien emmener mes gosses au rayon livre et les laisser choisir grâce aux couvertures des livres, à leur résumé, aux illustrations… Bref, les laisser s’approprier les livres au feeling ! Sans doute ma méthode ressemble à celle que j’utilise aujourd’hui pour choisir mes propres bouquins ! J’aime être entourée de livres et savoir que je peux choisir celui que je veux, sans contrainte. On impose beaucoup de livres aux enfants à l’école alors à la maison, pourquoi ne pas leur laisser libre choix ?

Mon interlocuteur, lui, préfère lire les premières pages d’un livre afin d’appâter l’enfant ! Si ce dernier souhaite connaître la suite, alors libre à lui de s’en emparer ! J’aime bien l’idée de pouvoir ainsi transmettre des livres que nous avons nous-mêmes aimé plus jeunes afin de connaître le propre avis de nos enfants ! Aimeront-ils les mêmes livres que nous?!

Bien sûr, beaucoup d’enfants, habitués au rituel « une histoire avant dodo », sont automatiquement attirés par les livres.

Mais si un enfant n’est pas attiré de lui même vers la lecture, il donc plein de façon de le faire changer d’avis, quelle est la vôtre ?

Sacré Père Noël – Raymond Briggs

7 Déc

Sacré Père Noël - 1974

 

Il y a des livres qui vous marquent lorsque vous êtes gamins! Aujourd’hui, période de Noël oblige, j’ai souhaité vous parler de cette BD Sacré Père Noël que je laissais sous le sapin avec un verre de lait. Ne croyant plus au père Noël, j’avais complètement délaissé ce livre mais souhaitant le retrouver quelques années plus tard, impossible de remettre la main dessus…

Ma sœur m’a donc offert un nouvel exemplaire il y a 3 ans…pour Noël !

Le père grincheux

Et quel plaisir de retrouver ce Père Noël hors normes : grincheux, préférant un bon whisky plutôt que le traditionnel verre de lait, pestant contre le mauvais temps et les igloos inaccessibles.

Pas sûr que les enfants changent leurs habitudes du verre de lait !

Un plaisir aussi de retrouver tous les détails dessinés, en particulier ceux des maisons visitées par notre héros ! Bref, un régal « décalé » en cette période !

Un père Noël...humain !